À propos

Ce blog est celui de Musica, festival international de musiques d'aujourd'hui de Strasbourg
Abonnement flux RSS Musica en photos

20 sept 2016

ATELIER ACOUSMONIUM
Vibrez jeunesse !

Au-delà des représentations publiques, le festival Musica dédie tout un pan de sa programmation aux groupes scolaires. Avant l'atelier public Qu'est-ce qu'un acousmonium ? animé par le compositeur et directeur de l'Ina GRM GRM Daniel Teruggi, ce jeudi 21 septembre en début de soirée, ce sont plusieurs groupes d'élèves qui ont eu l'occasion de se prêter au jeu.

« C'est un martien qui rigole ! » « Moi je trouve qu'on dirait qu'on creuse dans la neige. » Daniel sourit devant les têtes blondes à l'imagination débordante et leur rappelle « qu'il n' y a pas de bonne réponse », que justement, « chacun peut inventer des histoires à partir d'un son ». En ce jeudi matin, la Salle de la Bourse, aménagée spécialement pour les besoins du Festival Musica, reçoit trois classes, des CM1/CM2 et des 5ème, dans le cadre des ateliers-découvertes.

Le sujet du jour : qu'est ce qu'un acousmonium ? Mot étrange, voire amusant pour le jeune public qui se demande déjà ce que "le monsieur avec le micro" va bien pouvoir leur montrer. Daniel est un habitué de ce genre de sorties scolaires et a déjà repéré les chahuteurs et les petits malins. En guise d'introduction, quelques éléments de langage : comme la différence entre le son (ce que l'on entend) et le bruit (ce qui nous gène), puis vient la présentation de l'installation : différent haut-parleurs installés à la fois sur scène (comme s'ils étaient eux-mêmes musiciens), autour de l'estrade, des gradins et même, au milieu du public, comme ces étranges arbres à sons.

Entrez la légende de l'image

Les enfants, assis dans les gradins, suivent du regard les gestes de Daniel qui pointe tour à tour son micro, la console de mixage et les dizaines de haut-parleurs répartis au quatre coins de la salle : chaque haut-parleur a le droit à son moment de gloire pour matérialiser son utilisation, sa nuance et sa couleur de son.

Nous sommes donc au cœur d'un acousmonium, autrement dit : un orchestre de haut-parleurs qui spatialise le son. Mais une démonstration vaut tous les discours. Daniel pousse le potentiomètre (ou selon une élève : un « piano » à son) et laisse (justement) des notes de piano retentir : la chasse commence. D'où vient le son ? On montre du doigt, on crie (ou les deux à la fois pour les plus spontanés), une écolière cherche du regard l'instrument, en vain, ici tout n'est qu'enregistrement.

Entrez la légende de l'image

La pièce entière est parcourue ainsi, on teste chaque haut-parleur et son son spécifique, jusqu'à ceux qui rendent les basses, effet garanti et regards paniqués vers la maîtresse. L'assemblée une fois familiarisée avec le dispositif, le voyage peut commencer.

Daniel projette des enregistrements, des sons de la rue, de la campagne, des mélodies, des voix. L'espace prend vie dans un cercle de sons, les gradins s'animent, les petits pieds se balancent, les mains dansent, on aimerait se lever pour explorer, parfois on bouche ses oreilles. Les enfants essaient de trouver quelles sont les choses enregistrées, Daniel donne la méthode en trois étapes : « Où suis-je ? » « Qu'est ce que j'entends ? » « Qu'est-ce que ça fait ? » Toutes les interprétations sont possibles et l'auditoire s'en donne à cœur joie !

L'exposé terminé, Daniel demande à l'assistance si il y a des questions, suite à quoi on lui demande candidement « pourquoi il y a un écran éteint au fond de la salle ? », comme si cette expérience sonore, souvent comparée, on le sait à de la musique de film, si fidèle à la réalité, ne pouvait qu'accoucher d'une image.

Les enfants sont bien souvent révélateurs de bien des images que les adultes se construisent tout bas !

Par Aurélien Montinari - Photos : Cécile Becker

Daniel Teruggi animera également [la rencontre autour des musiques électroacoustiques le 22 septembre à 12h30 à la BNU] (eRikm et Thierry Balasse seront autour de la table).

Groupe de recherches musicales - GRM (1) Oeuvres historiques, le 24 septembre à 15h, à la Salle de la bourse.

Groupe de recherches musicales - GRM (2) Oeuvres d'aujourd'hui, le 24 septembre à 18h, à la Salle de la bourse.

comments powered by Disqus