À propos

Ce blog est celui de Musica, festival international de musiques d'aujourd'hui de Strasbourg
Abonnement flux RSS Musica en photos

22 sept 2016

RENCONTRE
Interview et balade avec Daniel Teruggi

Une fois n'est pas coutume : j'ai décidé, pour la première fois – et non sans soucis techniques de dernière minute : ah tiens, plus de piles (merci à notre photographe Guillaume Chauvin) – de diffuser les sons d'une interview et d'une balade commentée réalisées avec le grand Daniel Teruggi, compositeur et directeur du GRM.

Après 5 ans de bons et loyaux services sur le blog, nous nous sommes dits qu'il était temps d'innover et de vous proposer de nouveaux formats. Il fallait pour inaugurer, qui sait, une série sonore entre interview et balade, LA personne idoine : partante déjà (pas mal pour commencer), plus ou moins disponible (pas évident en temps de festival) et suffisamment enthousiaste pour accepter une promenade en ville. Beaucoup de conditions que Daniel Teruggi s'est empressé de remplir en répondant, ni une ni deux, à ma proposition.

Il faut dire que ce compositeur est très sensible à la pédagogie : conférences, ateliers, pour petits et grands, il investit une énergie considérable dans toute action susceptible de sensibiliser le public, quel qu'il soit, à son métier et et au rôle du GRM qu'il dirige depuis près de 20 ans. Le GRM ? Le Groupe de recherches musicales, rattaché à l'Ina qu'on ne présente pas. Daniel Teruggi résume ses missions : « Le GRM est un lieu d’échange, de pensée et de production autour de la musique dans un sens très large, de tout ce qui utilise la technologie pour exister. »

Après avoir suivi son atelier Qu'est-ce qu'un acousmonium ? et assisté à la rencontre autour des musiques électroacoustiques (rencontre mentionnée dans l'interview), je retrouve donc Daniel Teruggi dans sa maison temporaire – en l'occurence la Salle de la Bourse – avant d'aller prendre un café au café Stern pour réaliser une interview, avant d'entamer une balade sonore commentée dans les rues de Strasbourg.

L'interview

Dedans ? Des présentations, l'accessibilité de la musique à travers la technologie, notre manière de percevoir le son, le milieu des musiques électroacoustiques et enfin, l'avenir de la musique.

(Il aura fallu, vous le remarquerez, un tout petit temps d'adaptation à la lettre "p" – la première question en fait – pour s'habituer au micro)

La balade

Première partie : du café Stern à la place d'Austerlitz. Daniel Teruggi commence par décrire des sons métalliques, avant de parler de l'identité sonore d'une ville (et de celle de Strasbourg, en l'occurence), puis d'évoquer sa manière de faire de la musique et d'entendre, son propre rire !

Deuxième partie : dans la rue d'Austerlitz. À l'assaut du son des voitures (pollution ou non ?). Il est aussi question de l'enregistrement dans sa globalité qui révèle ces sons qu'on rejette.

Troisième partie : du pont du Corbeau jusqu'à la Cathédrale. Daniel Teruggi a-t-il l'habitude de marcher en ville ? Capte-t-il ces sons urbains ? Comment organiser une musique construire de sons de la rue ?

Quatrième et dernière partie : la Cathédrale. La Cathédrale et son acoustique particulière nous révèle aussi que le silence est précieux. Daniel Teruggi évoque également la réverbération du son.

Par Cécile Becker - Photo : Guillaume Chauvin

Groupe de recherches musicales - GRM (1) Oeuvres historiques, le 24 septembre à 15h, à la Salle de la bourse.

Groupe de recherches musicales - GRM (2) Oeuvres d'aujourd'hui, le 24 septembre à 18h, à la Salle de la bourse.

comments powered by Disqus